Tous les articles par Yohan

Informations COVID-19

Obligation du port du masque sur l’ensemble des communes du département du Nord

L’évolution des indicateurs sanitaires a conduit Michel Lalande, préfet du Nord, à prolonger jusqu’au 31 mars 2021, l’obligation du port du masque à l’ensemble du département du Nord.

Ainsi, le port du masque est obligatoire pour les personnes de onze ans et plus, dans les espaces suivants :
– les zones piétonnes, permanentes et temporaires

– les zones où la circulation est limitée à 20km/h

– les galeries commerciales et espaces assimilés des grandes ou moyennes surfaces ainsi que leurs espaces de stationnement ;

– les marchés publics de plein air ;

– les brocantes, braderies, vides greniers et marchés aux puces de plein air organisés sur des espaces publics ou habituellement ouverts au public

– les espaces verts urbains (parcs, jardins et espaces aménagés en bord de cours d’eau) et du littoral (plages);

– les bords de plan d’eau (étangs, lacs et pièces d’eau des bases de loisirs)

– les zones de centre-bourg et centre-ville commerçants caractérisés par une forte concentration du public telles que visées dans les tableaux annexés

– lors des manifestations

– dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées et sorties des écoles, collèges et lycées, 15 minutes avant et après l’ouverture et la fermeture de ces établissements ;

– dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées des établissements recevant du public au sein desquels, le port du masque est obligatoire en vertu des dispositions réglementaires en vigueur.

Par dérogation, les cyclistes et les personnes pratiquant une activité sportive intense ne sont pas dans l’obligation de porter le masque.

Le préfet du Nord rappelle l’importance du respect des gestes barrières et du port du masque, dans les espaces publics concernés par cette obligation, ou quand la distance d’un mètre ne peut être assurée.

> Arrêté du 16 février 2021 – format : PDF

> Annexe à l’arrêté – format : PDF

Conseil Municipal Février 2021

CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 20 FÉVRIER 2021 A 9H00

SALONS DE L’HÔTEL DE VILLE

  1. Subventions de fonctionnement aux associations
  2. Autorisations de programmes et crédit de paiement (AP/CP)
    1. Travaux Banette
    2. Valorisation touristique des remparts
  3. Vote des taux d’imposition 2021
  4. Budget Ville de LE QUESNOY
    1. Compte de gestion 2020
    2. Compte administratif 2020
    3. Affectation des résultats du compte administratif 2020
    4. Budget Primitif 2021
  5. Régie du Camping Municipal
    1. Compte de gestion
    2. Compte administratif
    3. Affectation des résultats compte administratif camping 2020
    4. Budget primitif camping
  6. Demandes Subventions au Département :
    1. Aide à l’aménagement des trottoirs rue Nouvelle-Zélande et rue Thiers/rue Juhel
    2. Aide à la plantation et à la renaturation
    3. Projets Territoriaux Structurants – Projet de valorisation touristique et environnementale du Quesnoy
    4. ADVB – Rénovation de l’église Notre-Dame de l’Assomption
  7. Renouvellement de la convention entre la CCPM et la commune relative à l’adhésion au service ADS

Délégations budgétaires

  1. Marché de maîtrise d’œuvre pour la valorisation touristique et environnementale de la ville du Quesnoy
  2. Tableau annuel 2020 des marchés publics

Cimetière : concessions en état d’abandon

La commune de Le Quesnoy a procédé au recensement des concessions qui semblent être à l’état d’abandon.

Vous trouverez ci-joint l’avis de constat des concessions concernées.

Si vous êtes concernés par une de ces concessions, vous pouvez vous rapprocher du secrétariat de mairie aux horaires d’ouverture sans attendre le jour du constat.


L’état d’abandon constaté par procès-verbal ne doit pas avoir été interrompu dans les trois ans qui suivent l’expiration de la période des affichages par un acte d’entretien constaté contradictoirement. Si tel est le cas, la concession, de nouveau entretenue, sort de la procédure.

Trois ans après l’affichage du procès-verbal de constat, un nouveau procès-verbal rédigé dans les mêmes conditions doit constater que la concession continue d’être en état d’abandon et doit notifier aux intéressés les mesures envisagées, dans la mesure où ils sont connus.